Arc de Triomphe

Achevé en 1836, l’Arc de Triomphe est une des plus grandes arches triomphales du monde. Il a été commandité par Napoléon afin de commémorer les réussites et les sacrifices de la Grande Armée pendant la Révolution française et les guerres napoléoniennes. L’Arc de Triomphe est recouvert de sculptures en relief qui dépeignent la jeunesse française au combat et sous sa voûte se trouve la tombe du Soldat inconnu de la Première Guerre mondiale. Du sol, les visiteurs seront émerveillés par la taille même de l’Arc et de ses détails puis ils pourront prendre l’ascenseur ou grimper les 284 marches jusqu’à la terrasse à son sommet. Admirez les vues de Paris sur 360° et laissez-vous étonner par la confusion du rond-point en dessous où les voitures circulent dans tous les sens. Le moyen le plus facile et le plus sûr de parvenir à l’Arc de Triomphe est d’emprunter le passage piéton souterrain depuis l’avenue de la Grande Armée; il vous évitera d’envisager une course folle au milieu de la circulation.

Afficher plus d'informations    Masquer les informations   

L’histoire de l’Arc de Triomphe

Napoléon voulait faire ériger une arche triomphale pour commémorer sa Grande Armée qui avait combattu pendant la Révolution française et les guerres napoléoniennes. L’idée des arches triomphales vient à l’origine des Romains ; il s’agissait de monuments classiques qui commémoraient des généraux victorieux, des batailles ou des évènements publics significatifs. L’Arc de Triomphe est modelé sur l’arc de Titus dévoilé à Rome en 82 apr. J.-C. La construction de l’Arc de Triomphe a commencé en août 1806 à l’apogée de la bonne fortune de Napoléon, juste après sa victoire à Austerlitz. Toutefois, il n’a en fait été achevé qu’après la chute de Napoléon, pendant la restauration des Bourbons. Il a été inauguré en 1836 par le roi Louis-Philippe. La dépouille de Napoléon est passée sous l’Arc de Triomphe en décembre 1840, en route depuis Sainte-Hélène jusqu’à son lieu de repos définitif aux Invalides.

Vues de Paris

Depuis la terrasse de l’Arc de Triomphe, il est possible de contempler de magnifiques panoramas de Paris sur 360°. Les visiteurs peuvent admirer la somptueuse avenue bordée d’arbres des Champs-Élysées, les jardins luxuriants des Tuileries et la tour Eiffel qui s’élève au loin. Ils peuvent aussi observer l’élégance des bâtiments crème à l’architecture classique qui longent les boulevards environnants. Il est aussi amusant de se laisser distraire par le spectacle de la circulation qui tournoie autour du rond-point en contrebas. Sur cette voie apparemment sans règles, la priorité est donnée aux véhicules qui arrivent sur le rond-point et pour tous les accidents qui surviennent sur cette place, les compagnies d’assurance accepteraient systématiquement une responsabilité partagée à 50/50, sans prendre en considération qui est en faute.

Un lieu étoilé

L’Arc de Triomphe se trouve à l’extrémité ouest des Champs-Élysées, au centre du célèbre rond-point de la place Charles de Gaulle, appelée auparavant place de l’Étoile en raison de sa forme en étoile où aboutissent douze avenues. C’est également l’élément cohésif central de l’Axe historique (aussi connu sous le nom de Voie triomphale) : la suite célèbre de grandes artères et monuments qui traversent le quartier entre la cour du Louvre et la Grande Arche de la Défense. À ce jour, des restrictions de hauteur de construction sont toujours en place dans ce quartier afin de préserver les vues de l’Axe historique.

Informations importantes

Avant de faire la visite de l’Arc de Triomphe, les vouchers électroniques doivent être échangés contre des billets d’admission au centre d’information de Big Bus Tours (11 Avenue de l'Opéra, 75001 Paris). Sur place à l’Arc de Triomphe, veuillez remettre votre billet d’admission à l’entrée au rez-de-chaussée. Remarque : l’entrée est gratuite pour les enfants de 0 à 17 ans. Les visiteurs à mobilité réduite peuvent accéder à l’arche, mais pourront avoir besoin d’assistance pour traverser la place par le passage souterrain. Bien qu’il y ait un ascenseur, le plus haut point panoramique n’est accessible qu’en montant 46 marches.

Un Centre Cérémoniel

Depuis sa construction, l’Arc sert de point de ralliement aux pouvoirs qui contrôlent la ville. Parmi les célèbres défilés victorieux autour ou sous l’Arc de Triomphe, on en compte un par les Allemands en 1871, un par les Français en 1919, un par les Allemands en 1940, puis un par les Français et les Alliés en 1944 et en 1945. Après l’enterrement du Soldat inconnu, tous les défilés militaires ont évité de traverser l’arche même, par respect pour la tombe et ce qu’elle symbolise, et ils la contournent à la place. Aussi bien Hitler en 1940 que de Gaulle en 1944 ont observé cette coutume. De nos jours, c’est de l’Arc de Triomphe que commence le grand défilé annuel de la fête nationale du 14 juillet.